La ferme de la Palfichade kesako ?

16 Nov

Framboise et Sureau (enfin, on suppose que c’est Sureau !…)

Nous voici déjà à la fin de la semaine et nous ne vous avons toujours pas présenté la ferme de la Palfichade !

Brigitte possède 15 hectares dans la vallée de Chaudefour, à 45 minutes au sud de Clermont-Ferrand. La propriété est à flan de montagne. On y accède par une route qui domine la vallée. Après un virage, un chemin de terre serpente sur la gauche et mène jusqu’à une vieille maison, dont la toiture a été refaite en tôle, 50 mètres en contrebas. En la contournant on tombe nez à nez avec cinq ânes, occupés à grignoter les perches de bois qui tiennent lieu de clôture. Si l’on poursuit en descendant vers la droite on abouti rapidement au potager dont Brigitte se sert pour sa consommation personnelle. A cette saison, il est recouvert de paillage et on ne croise que quelques choux et poireaux, mais au printemps ça doit sûrement être autre chose ! En longeant le potager par la droite, on atteint un petit sentier qui descend jusqu’à la Couze de Chaudefour. Couze, est le terme employé dans la région pour désigner un cours d’eau.

Quinze hectares donc, qui s’étendent de la route jusqu’au torrent. A la belle saison (de juin à septembre), Brigitte y récolte des plantes sauvages médicinales qu’elle fait découvrir et vend aux touristes et aux gens du coin. Elle utilise une quinzaine d’espèces différentes qu’elle cueille sur son terrain : du sureau, de l’origan, du framboisier, du frêne, du serpolet, de l’aubépine, du cassis, de l’arnica, de la gentiane, … La ferme propose aussi un hébergement en gîte, des tours en âne, des ateliers « four à pain », des repas réalisés avec des produits de la ferme. En hiver, quand il n’y a plus de plantes ramasser et que le chemin d’accès à la maison est recouvert d’un mètre de neige, Brigitte se met à la poterie et réalise des assiettes, des carafes, des bols, mais aussi des masques, des appliques, des mobiles qu’elle vend également sur place dans son petit magasin.

La maison est divisée en plusieurs parties. Théo, le fils de Brigitte, a une chambre sous le toit à laquelle on accède par un escalier extérieur. Si on contourne la maison par la gauche, une porte donne accès au gîte où nous sommes logés, qui occupe la moitié du premier étage. Ici on a tout ce qu’il faut : une pièce avec un poêle, une cuisine, une salle de bain et si on monte un petit escalier, une chambre sous le toit. L’autre moitié de l’étage est consacré au magasin de poteries et à l’exposition de plantes sauvages. Au rez de chaussée c’est la partie habitée par Brigitte. Dans la pièce centrale, deux chats, Chatoune et Chipie se prélassent devant le poêle ou sur la table à manger alors que Myrtille, la nouvelle petite chatte, se faufile dans tous les coins à la découverte d’un nouveau jeu et se fait courser par Malouk dès qu’elle s’aventure un peu trop loin (rappelez-vous, Malouk c’est le grand chien de berger gris dont on a parlé dès le premier jour !). Bref, c’est une belle pagaille dans laquelle Brigitte tente régulièrement de mettre de l’ordre par un « Malouk : panier ! ». La pièce est simple, un peu sombre, meublée d’une grande table, d’un petit bureau, du poêle et de la cheminée dans laquelle on cuit le pain. On y trouve un peu de tout, empilé ça et là : des livres, des bougeoirs en terre cuite, des sacs de plantes séchées, toutes sortes de pots de confitures et sirops,… Ici, pas de vaisselle Ikea, tout est en poterie décorée à l’émail, et Brigitte a même fabriqué une boîte à fromage de la circonférence d’un St Nectaire !

Clem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :