La lutte biologique : un marché privé ou un projet de société ?

17 Juin

1,6 milliards d’euros. C’est le bénéfice que pourraient tirer les entreprises investissant dans la lutte biologique. Cela n’a pas échappé à M. Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, ainsi qu’à plus de 120 entreprises réunis le 22 avril 2014 à La Villette à Paris dans le cadre du Forum Biocontrol [1]. Mais tandis que ceux-là espèrent faire main basse sur le vivant en tirant profit des services rendus par la biodiversité, d’autres voient dans la lutte biologique un outil pour le développement d’une agriculture plus écologique et résiliente. Car en effet, derrière la définition de la lutte biologique se cachent deux pratiques bien distinctes du point technique, mais aussi philosophique…

Pour lire l’article, clique sur le lien : La lutte biologique – marché privé ou projet de société

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :